Trucs et astuces pour un échangeur d’air profitable - GestionAir

Trucs et astuces pour un échangeur d’air profitable

Votre échangeur d’air est le poumon de votre maison. Il vous assure une qualité d’air optimale en filtrant les allergènes, en abaissant le taux d’humidité et en s’assurant que chaque pièce possède une température stable et de l’air constamment renouvelé. Il fait office de passage obligatoire entre le monde extérieur et votre foyer. De plus, les ventilateurs récupérateur de chaleur (VRC) transfèrent la chaleur de l’air vicié sortant de la maison dans l’air entrant, économisant sur la production d’énergie. Facile d’utilisation, l’échangeur d’air n’est cependant pas toujours employé au meilleur de ses capacités.

L’échangeur d’air au gré des saisons

L’échangeur d’air est étroitement lié aux conditions extérieures. C’est pourquoi est impératif de modifier ses réglages selon les saisons. En été, le taux d’humidité est à son comble et est difficile à abaisser. Il sera nécessaire d’utiliser un second système pour compléter le processus de déshumidification. Un système d’air climatisé, une thermopompe ou un déshumidificateur portatif utilisé conjointement avec votre échangeur d’air assurera un taux d’humidité bas et stable, ce qui évitera l’apparition de moisissure. En hiver, dû au climat froid et sec au dehors, il est préférable d’alterner entre les modes ‘échange d’air’ et ‘recirculation d’air’: L’effet déshumidifiant de l’échangeur d’air (combiné à un chauffage électrique ou à combustion lente) peut abaisser le taux d’humidité à moins de 30%, ce qui peut entraîner l’irritation des voies respiratoires. De plus, l’entrée constante d’air froid du dehors fera grimper de manière significative votre facture de chauffage. L’alternance entre les deux modes est donc un excellent compromis pour garder une bonne qualité de l’air tout en réduisant vos coûts de chauffage.

Une condensation persistante ?

Si, malgré vos efforts, il y a condensation dans vos vitres, sachez que plusieurs facteurs autres que la ventilation entrent en compte. L’isolation, par exemple, est l’élément qui fait le plus varier le taux d’humidité dans une maison. Des rideaux toujours fermés devant les fenêtres peuvent empêcher l’air chaud de se rendre à leur surface, créant ainsi un microclimat humide. Des changements brusques de température au dehors peuvent aussi être la cause de condensations passagères.

Faire l’entretien de votre échangeur d’air

L’entretien d’un échangeur d’air n’est pas complexe: Remplacer le filtre lorsque celui-ci arrive en fin de vie et veillez à ce que les bouches d’air dans les pièces soient dégagées, pour une circulation optimale. Demandez à un de nos experts de s’occuper du nettoyage occasionnel de votre échangeur d’air et de vérifier votre filtre. Un échangeur d’air mal entretenu peut occasionner une pression négative ou positive à l’intérieur de la maison: perte de chaleur, apparition de moisissure et autres problèmes s’en suivront. N’attendez pas que cela arrive: Consultez-nous!

SITUATION SANITAIRE

Nous prenons la situation sanitaire mondiale actuelle très au sérieux. C’est pourquoi nos locaux seront temporairement fermés à la clientèle jusqu’à nouvel ordre.

Plusieurs mesures d’hygiène ont été mises en place par notre équipe pour assurer leur sécurité et celle de votre famille à domicile lors de notre passage.

Pour en savoir plus cliquez ici